Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mille excuses pour l'orthographe de la ville d'Othis! Voilà ce que c'est, de ne

Publié le par Jacqueline Peter

Mille excuses pour l'orthographe de la ville d'Othis! Voilà ce que c'est, de ne pas se relire suffisamment!!

Partager cet article

Repost 0

1er Couvige à AUTHIS

Publié le par Jacqueline Peter

Avant d'écrire un autre article sur mon chemin de dentelle, j'ai plaisir à vous faire partager un dimanche pas comme les autres, par ces quelques photos,prisent sur les stands du premier couvige d'Othis.

Nous sommes venues les visiter ce dimanche 16 mars, avec beaucoup de plaisir.

Très bien organisé, un accueil chaleureux et..de jolies dentelles...

Félicitation pour ce couvige tout neuf !!

1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS
1er Couvige à AUTHIS

Publié dans couviges

Partager cet article

Repost 0

Mon Chemin de dentelle l'Aigle de St Germain

Publié le par Jacqueline Peter

Mon Chemin de dentelle l'Aigle de St Germain

L’église St Eusèbe d’Auxerre possédait une relique considérée dans l’histoire d’Auxerre comme aussi précieuse pour l’Art que pour la religion :

« Le Suaire de St Germain »

Splendide pièce d’étoffe byzantine en soie bleue, ornée de quatre grands Aigles d’or, offerte par l’Impératrice Placidie à Ravenne en 448, pour envelopper le corps du grand évêque.

Les Aigles impériales, aux ailes déployées, indiquent l’origine de ce remarquable travail de l’Art byzantin.Ces aigles ainsi que les rosaces « sont d’un style si grandiose et si pur qu’il ne pourrait qu’être tout moderne s’il n’était d’une haute antiquité » (l’abbé Leboeuf XIX ème siècle)

A diverse époques il en a été coupé quelques fragments à titre de reliques ; la pièce que j’ai pu voir ne mesure plus que 1m60 sur 1m20.

A l’occasion d’un couvige j’ai dessiné le carton et trois dentellières l’ont dentelé.

Nous avons appliqué ces trois aigles sur une soie, afin de reproduire modestement cette étoffe.

Ainsi présenté nous avions offert à chaque dentellière présente un exemplaire de ce carton......j'ignore si l'une d'elles aura eu l'envie de le réaliser!...

Ce travail a par la suite, été exposé à l'Abbaye St Germain

par Mme Durand Conservateur du Musée, pour notre grande fierté.

Mon Chemin de dentelle l'Aigle de St GermainMon Chemin de dentelle l'Aigle de St Germain
Mon Chemin de dentelle l'Aigle de St Germain

Publié dans Histoire

Partager cet article

Repost 0

Mon chemin de dentelle Lambroquins

Publié le par Jacqueline Peter

Mon chemin de dentelle Lambroquins

Au retour d'un de mes voyages à la Réunion j’ai rapporté en souvenir des dentelles pas comme les autres !

Sur l’Ile Bourbon, chacun est familier des « dentelles la Case » ou « lambroquins »

On trouve aussi ces éléments en Bretagne, en Ile de France et dans bien d’autres régions puisque j’en ai vu à Auxerre!.

Il nous faut surtout considérer la mer comme vecteur décisif d’importation. Le lambroquin est connu du marin, puisqu’il borde la bâche et plus tard le toit, qui protège le nid de poule où le timonier tient la roue du gouvernail .Cet endroit s’appelle parfois « la varangue » (mot d’origine scandinave)

On dit même que la plupart des premiers Lambroquins posés à la Réunion furent réalisés par des marins pendant leur quart de repos.

Ces dentelles de bois, outre leur fonction décorative, remplissent un rôle utilitaire en protégeant la case des eaux de ruissellement s’écoulant sur le toit.

Mon chemin de dentelle Lambroquins

"Les dentelles la Case" obéissent à des principes de composition, comme toute décoration classique, mais au-delà de ceux -ci des formes symboliques.

Les motifs répétitifs qui forment la frise, sont souvent d'inspiration végétale:

Orchidée, fleur de grenadier, feuille de vigne...

La feuille et la fleur deviennent dentelle ou Lambroquin, broderie ou sculpture, puis à son tour, le soleil renvoie l’image à l’image et c’est à vous d’imaginer…

Il est toujours surprenant et amusant de constater, que croiser et tourner quelques fuseaux au bout de quelques fils, peut conduire à une telle variété d'expressions!

Voici donc ce que j'ai imaginé avec la feuille de vigne. Ce fut ma première expérience en dessin, pour une dentelle à fil continu!

Mon chemin de dentelle LambroquinsMon chemin de dentelle LambroquinsMon chemin de dentelle Lambroquins
Mon chemin de dentelle Lambroquins

Mes séjours sur l’île, m'ont permis de visiter l'atelier de Cilaos, où des réunionnaises, ne travaillent pas à proprement parlé de la dentelle, puisqu'elles pratiquent sur un tissu.(La dentelle étant un textile indépendant )

Mais leurs ouvrages de jours à fils tirés sont d'une grande finesse.

Malheureusement la relève ne semble pas assurée. Les jeunes filles ne sont guère attirées pour ce travail de grande maîtrise et si mal payé!

Il y a eu un échange de savoir avec des dentellières du Puy en Velay . Quelques ouvrages de dentelle sont exposés dans leurs vitrines.

Partager cet article

Repost 0

Mon Chemin de dentelle ( Bayeux)

Publié le par Jacqueline Peter

Nous avions déjà fait une brève visite à Bayeux avec l'association et avions vécu l'initiation à cette dentelle. Ayant travaillé la dentelle anglaise "Bucks" j'ai été intéressée par sa ressemblance.

Un vrai stage s'impose. C’est une première ! mais c’est aussi une découverte ! Un autre genre de dentelle, la dentelle de Bayeux et sa technique.

Voici mes débuts:

Le petit Rond

Le jour et l'amande

Le Trêfle

Le Panier

Mon Chemin de dentelle ( Bayeux)Mon Chemin de dentelle ( Bayeux)Mon Chemin de dentelle ( Bayeux)
Mon Chemin de dentelle ( Bayeux)Mon Chemin de dentelle ( Bayeux)

......et voici le mouchoir

Première réalisation, un petit mouchoir.

Première réalisation, un petit mouchoir.

Publié dans Histoire (3)

Partager cet article

Repost 0